Un nouveau rythme

Beaucoup à dire, sans savoir vraiment pas où commencer.

Prenons déjà chronologiquement. Il y a 3 semaines, nous avons donc eu l’échographie morphologique. Comme je l’avais redouté, nous avons eu à faire à la gynécologue qui m’avait suivie à l’époque de ma grossesse non-évolutive, il y a presque 2 ans maintenant. Toujours aussi peu sympathique, elle a fait ses mesures sans aucun commentaire, marmonnant de temps en temps quelque chose et s’acharnant à taper sur mon bas-ventre avec son ultrason pour tenter de faire bouger mini-myrtilles, qui était ce jour-là très bas et bien cachée (je la comprends…). Au final, sur le plan médical, sa conclusion est que tout va bien, rien à signaler de son côté, ce qui est évidemment l’essentiel. Sur le plan humain, peut-être avons-nous été trop gâtés jusqu’à maintenant, avec toujours beaucoup d’explications de la part des personnes qui nous suivaient, et avons désormais beaucoup d’attentes lors de ces rencontres. Pour nous, c’est une nouvelle étape, un rendez-vous avec notre futur bébé, pour cette gynécologue, c’est un contrôle, avec un couple qu’elle ne voit qu’une fois. Avec le recul, c’est sans doute l’explication.

Ensuite, j’ai peut-être fait une erreur, je ne sais pas, mais je lui ai demandé de vérifier le col de l’utérus, déjà que nous étions là. Elle a été un peu surprise, mais l’a regardé, il mesurait 29 mm. Elle ne s’est pas prononcée sur cette longueur et m’a dit de voir avec mon gynécologue habituel, ce que j’ai fait le lendemain.

Il a avancé mon rendez-vous et m’a redit de ne pas trop en faire. De toute façon, j’avais 2 semaines de vacances devant moi et comptais bien rester tranquille. Ce que j’ai fait.

Sauf que malgré cela, j’ai recommencé à avoir des séries de contractions, pas vraiment douloureuses, mais quand même, je les sentais bien. Et comme il m’avait dit qu’il ne fallait pas en avoir plus d’une quinzaine par jour, et que là, j’étais à une dizaine en 2 heures, j’ai appelé l’hôpital qui m’a dit de passer.

Petite parenthèse : entre l’écho morphologique et mon rendez-vous chez le gynéco, j’avais fait connaissance avec la sage-femme qui va nous accompagner pour l’haptonomie et la préparation à la naissance. J’ai beaucoup apprécié sa douceur, son écoute, sa capacité aussi à donner une place à mes angoisses récurrentes. Je me suis sentie comprise et entendue, sans jugement. J’étais tellement sûre que si je parvenais une fois à passer le cap du 1er trimestre, je vivrais une grossesse sereine et épanouie, et j’ai bien dû me rendre à l’évidence que non, cela ne se passait pas ainsi. Je savais que je ne voulais pas d’une préparation en groupe et je suis contente (ainsi que Monsieur Myrtilles) de ce choix. Fin de la parenthèse.

Quand j’ai donc appelé l’hôpital, je suis tombée sur ma sage-femme, cela m’a soulagée. Elle connaissait un peu mon histoire maintenant et les origines de mes inquiétudes. Elle nous a accueillis sur place, m’a fait faire les analyses d’usage pour exclure une infection urinaire (qui peut apparemment entraîner des contractions, sans autres symptômes), puis a mis en place le monitoring pour mesurer l’intensité des contractions et voir si elles avaient une influence sur le rythme cardiaque du bébé. Il y avait bien des contractions, 2 en 45 minutes, mais le col était à 35 mm et les contractions étaient sans impact sur le bébé. C’est un utérus contractile, qui devrait entraîner facilement des contractions jusqu’à la fin de la grossesse. Magnésium à prendre 2 fois par jour et……. et ……. notre grand ami : utrogestan is back !

C’est pourtant noté qu’il ne faut le prendre qu’au premier trimestre, mais ça peut aider à détendre l’utérus semble-t-il. Et repos, arrêt de travail à 50% au minimum, à réévaluer par mon médecin. Dès que je marche plus de 5 minutes, les contractions recommencent. Pour moi qui ai l’habitude de courir d’un endroit à l’autre, de faire les choses rapidement, de marcher vite plutôt que lentement, c’est un apprentissage difficile.

Suite à cela, mes vacances se sont déroulées tranquillement, il a fait beau et chaud et j’ai bien profité du jardin et de la chaise-longue, de moments lecture et …… tricot. J’ai enfin osé. J’avais commencé il y a bien longtemps, au début de nos projets bébé, une couverture faite de 56 petits carrés colorés tricotés. J’avais rassemblé environ la moitié des carrés, puis je n’avais plus réussi à continuer, ne sachant pas si ce bébé arriverait un jour. Mais là, un jour, j’ai eu envie de ressortir cette couverture, c’est un coton tout doux, et j’avais choisi des couleurs allant aussi bien pour un garçon que pour une fille. Coté balades (c’est un grand mot), j’apprécie de pouvoir faire tranquillement le tour du jardin, de regarder les fleurs pousser, les courgettes et les tomates qui mûrissent gentiment au potager, ma vie, c’est un peu l’éloge de la lenteur, en ce moment. Mais au fond, je pense que je ne peux qu’apprendre de cela, apprécier le rythme de la nature, laisser le temps s’écouler à son rythme sans pouvoir l’influencer. Mon ventre aussi grandit à son rythme, j’aime beaucoup le regarder (j’ai plus de peine à me tourner dans mon lit, par contre!), cela me fait plaisir qu’on le remarque et c’est vrai que les femmes enceintes sont traitées différemment, avec égard et une sorte de respect très touchant.

J’aime aussi et surtout les moments de « discussion » avec ma mini-myrtilles, quand je pose ma main sur mon ventre et que je sens des coups.

Je parcours aussi toujours les différents blogs que j’ai pris l’habitude de lire, je suis ravie des bonnes nouvelles, triste des mauvaises, parfois je commente, parfois pas, parce que ce n’est pas toujours évident de commenter avec justesse, mais les pensées et le croisage de doigts sont toujours présents.

Publicités
Cet article, publié dans En avant toute, Examens et RV, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Un nouveau rythme

  1. impatiente75 dit :

    Ah moi aussi j’ai un utérus qui contracte très très souvent (plus de 15 fois par jour) et pourtant mon col, aux dernières nouvelles état toujours long et bien fermé. Perso, c’est magnésium, bain tiède et allongée les jours ou ça tire trop. Et puis mon coussin de grossesse, c’est un peu mon meilleur ami, d’autant qu’à plus de 7mois et demi, ça devient un peu compliqué parfois!!!
    Essaie de rester la plus zen possible, profite de ce temps privilégié, tu l’as bien mérité. En tous cas, ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles !!

  2. Très bonnes nouvelles pour l ‘écho morpho (par contre j’ai pas suivi, vous avez demandé à connaitre le sexe ?), et pour l’utérus contractile, ça arrive et le meilleur remède c’est le repos. Je plussoie Impatiente, le coussin de grossesse c’est le rêve pour dormir avec du ventre.
    Prends bien soin de toi, de vous !

  3. dit :

    contente de lire de tes nouvelles! Alors, Myrtille va être une minette????
    Je me retrouve souvent dans certaines phrases que tu peux écrire…. écho des 12SA jeudi… Jusqu’à maintenant je voyais cette échéance comme une délivrance, mais plus elle arrive, plus j’ai la trouille, déjà, qu’il y ait un pb, et plus je me dis que les contractions et les angoisses ne vont pas partir comme par magie parce que l’écho est passée… Je n’en suis qu’ à 2 mois et demi et j’ai des contractions depuis le début… dès que je fais de la voiture ou que je marche un peu (c’est à dire un peu plus que ce que je fais chez moi ou pr faire mes courses), je suis « clouée » sur le canap’ pour 1 ou 2 jours ensuite, allongée et à coups de spasfon pour tenter de faire passer les contractions…. que d’angoisses….
    d’un autre côté, ton billet, et le commentaire d’Impatiente, montrent bien que ces contractions ne sont pas trop trop « néfastes » pour que le bébé continue à grandir?…….

    Profite bien 🙂
    Bises

    • 1000myrtilles dit :

      Coucou Cé, merci pour ton mot ! je penserai bien à toi jeudi ! C’est une étape, une belle ! J’espère qu’elle te rassurera. En fait, je pense rétrospectivement que j’avais aussi des contractions depuis très vite, sauf que je ne savais pas ce que ce c’était. Mais je me reconnais tout à fait dans ce que tu écris, mon autonomie à la marche est de 200m à tout casser, la voiture ce n’est pas terrible et effectivement, dès que j’en fais un peu plus, le lendemain, c’est repos… Mais ce n’est visiblement pas néfaste pour le bébé qui grandit comme il faut, c’est par contre stressant, effectivement. Chez moi, c’est aussi par phases, et la sage-femme m’a dit que c’était sans doute des phases de croissance du bébé et donc de l’utérus. Vu comme ça, c’est plus facile à gérer, je trouve. Bonne suite à toi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s