Faire confiance

Pourquoi ne serais-je pas confiante ?

Contrôle d’hier : le haricot a grandi, son coeur bat vite, tout est normal selon la Dresse optimiste. Elle a vu par contre un reste d’hématome qui devrait se résorber, mais qui peut très bien saigner encore aussi et menacer la grossesse. Mais selon elle, dans la majorité des cas, ça évolue bien. Poursuite de l’arrêt de travail pendant 10 jours. Globalement, bonnes nouvelles, même si une fois de plus rien n’est joué.

Que fait une Myrtille angoissée chez elle, sachant que ses amis travaillent, que de toute façon, elle n’a rien dit de sa grossesse à part à sa meilleure amie, qu’elle ne veut pas inquiéter sa famille (qui est au courant) qui s’inquiète de toute façon déjà (la pomme ne tombe pas loin de l’arbe). Que fait-elle ? Non, ce n’est pas bien, elle se fait du mal, mais elle passe beaucoup de temps, trop de temps, sur Google, bien sûr.

Google lui a appris que les hématomes en début de grossesse évoluaient bien dans 80% des cas. Ce qui disons-le est plutôt de bon augure. Mais cela laisse encore 20% d’incertitude, chose que Myrtille a beaucoup de peine à supporter actuellement. Mais passons, là n’est pas ce qui la préoccupe. En effet, il fallait bien, pour que ce soit plus fun, rajouter d’autres potentielles sources de stress.

La première, les symptômes. Forcément, ils vont, ils viennent. La poitrine n’est pas encore devenue celle de Pamela A., bien loin s’en faut. Elle n’a pas de veines bleutées non plus, donc c’est louche. Les nausées et dégoûts alimentaires sont par contre là en matinée et… la nuit. Oui.

La deuxième (et elle n’est pas fière d’admettre qu’elle a osé faire ce genre de recherches, alors qu’elle a entière confiance en sa Dresse optimiste adorée), c’est qu’elle s’est dit qu’elle allait voir si son haricot était bien dans les normes niveau taille (quel genre de mère cela va faire, n’y pensons même pas).

Pour être tout à fait franche puisque cet espace est fait pour cela, ce qui a induit le doute, c’est que Myrtille en est à 7SA + 2 et que l’ultrason indique 7SA pour la taille de 9.1 mm. Et la Dresse optimiste a bien sûr été interpelée à ce sujet. Mais cette dernière, fidèle à sa zenitude, a dit que c’était tellement petit, qu’il suffisait de cliquer à un point au lieu du point d’un côté, pour qu’il y ait une différence. Mais que pour elle, aucun souci, tout va bien. TOUT VA BIEN, elle t’a dit, la dame.

Les recherches sur internet, elles, ont montré plein de grognasses (désolée, ce n’est pas personnel) qui avaient des embryons à 11 ou 12 mm à ce stade. Les courbes trouvées sur des sites à peu près fiables montrent quant à elle que le haricot est en effet dans la moyenne, qui semble assez large. C’est davantage l’évolution qui compte. Et il a grandi, ALORS FERME GOOGLE ET FAIS AUTRE CHOSE !

Donc j’ai fermé Google et j’ai écrit ce billet passionnant.

C’est vrai qu’il y a quelques semaines, nous n’imaginions même pas un +++. Puis nous avons rêvé de voir un coeur qui bat. Il bat. Le haricot grandit.

Mais la peur est toujours là, j’ai tellement de difficultés à imaginer arriver aux 12 semaines. C’est si loin encore. Et j’ai toujours eu peur de la chute, si je me réjouissais trop. La peur principale, c’est celle-ci : peur d’une bonne grosse claque encore une fois. Alors je crois que je me prépare au pire, continuellement.

J’ai souvent été confrontée à des situations où il me fallait lâcher prise. Si je devais imaginer une mission que l’on m’a donnée dans cette vie, ce serait sans aucune doute celle-ci : apprendre à lâcher-prise, ne pas vouloir tout contrôler, tout faire bien (que dis-je, parfaitement plutôt). Alors imaginons, ne pas pouvoir voir ce qui se passe dans mon utérus, c’est le comble de l’angoisse. S’il fallait pédaler pour qu’il grandisse, je pédalerais. S’il fallait manger ceci ou cela, je le ferais, mais là, il n’y a juste rien à faire d’autre que se détendre. Et ça, la détente, c’est à peu près l’antonyme de Myrtilles !

D’ailleurs, ça me fait penser que sur un des sites, à 7SA, le haricot fait la taille d’une myrtille. C’est joli, non ?

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Espoir, Examens et RV, l'impuissance, les peurs, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Faire confiance

  1. dit :

    je comprends tellement tes craintes, ton besoin de te « protéger » « au cas où »… en même temps… bébé a besoin que tu croies en lui pr s’accrocher aussi 🙂 et puis, préparé ou non au pire… la chute est toujours difficile, alors bon…

    Allez, plein de courage!
    Bises

  2. Mastacloue dit :

    Ne pas être confiante, quoi de plus naturel…Si tu étais parfaitement confiante, on pourrait croire que tu serais naïve/inconsciente/carrément folle. Alors…c’est naturel et physiologique: une mère a peur pour son bébé. Normal.
    Mais essaie de ne pas te gâcher la vie, de mettre des limites à ta peur. Comme d’arrêter Google quand tu sens que tu te fais plus de mal que de bien: c’est ce que tu as fait!
    Courage, et aie confiance en ta mini-myrtille… Bises!

  3. J’espère en arriver au même point que toi très vite… et pourtant je sais à quel point il va être difficile de garder le bon cap. Le cap de la confiance. Je vais probablement paniquer à la moindre dérive vers des pensées obscures…
    En même temps, quoi de plus humain…

    Positivons malgré tout, oui, positivons malgré tout. Tu es arrivée jusque là, et c’est déjà très très très bien. Alors, zut ! Positivons. Chassons nos doutes.
    La Dresse qui dit que « Tout est normal ». Donc, « Tout est normal ».
    Je voudrais pouvoir t’envoyer 12000 pensées positives, tout plein d’espoir, tout plein de sourires, de la force, du courage, de la pêche, de l’optimisme, de la patience, et la volonté de gagner ton combat, notre combat à toutes ! Celui pour donner la vie !
    Vive Myrtille, et vive ta mini-Myrtille ! (Décidément, je suis au taquet !)
    Plein de bisous

  4. impatiente75 dit :

    Je comprends chacun de tes mots… Très dur de lâcher prise quand l’enjeu est si important, et que l’on est tellement impuissant !!! Alors fais confiance à ce petit bout qui s’accroche, qui grandis. Repose toi, prends soin de toi.
    Des bises !!

  5. J’ai hâte d’être à ton « stade », pour autant j’imagine que cette période est super stressante !
    Je t’embrasse 🙂

    • 1000myrtilles dit :

      C’est surtout mon passé qui la rend stressante, je crois. Cette impression que c’est impossible que cela finisse bien, pour une fois.
      A cause de cela, mon angoisse est sûrement décuplée. J’espère que tu seras bientôt à ce stade et que tu en profiteras à fond !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s